Filtres

Les plus consultés

Recherche par thèmatique

Votre actualité

L'Urssaf lance le « Grand Dialogue » pour construire ses services de demain

« Comment améliorer l’accompagnement et les services de l’Urssaf pour ses usagers ? » Voici la question que pose l’Urssaf à ses usagers, collaborateurs et administrateurs dans le cadre du « Grand dialogue ».

Cette consultation, menée avec notre partenaire Make.org, se déroule du 07 avril au 31 mai. Tous peuvent participer à la construction des services de l’Urssaf, pour les cinq prochaines années.

Mon espace santé

Mon espace santé est un service numérique personnel et sécurisé qui a vocation à devenir le futur carnet de santé numérique, proposé par l’Assurance Maladie et le Ministère de la Santé. Il vous permet de participer au suivi et à la préservation de votre santé. Il s’agit d’un espace numérique où vous pouvez enregistrer vous-même toutes les informations de santé utiles et les partager avec vos professionnels de santé. Ils pourront aussi y enregistrer des  documents et des informations, si vous leur en donnez l’autorisation.

Appel à projet : PREVENTION DES MALADIES INFECTUEUSES : grippe et Covid-19

La pandémie de Covid-19 a rappelé combien les maladies infectieuses peuvent être graves pour les personnes fragiles en raison des complications sévères voire mortelles qu’elles peuvent entrainer. Les personnes de 65 ans et plus et celles atteintes de pathologies chroniques sont particulièrement vulnérables face à la grippe et au  Covid-19.

L’enjeu au niveau national est d’obtenir un haut niveau de protection de la population, notamment des personnes les plus fragiles qui sont à la fois à risque de grippe grave et de Covid-19, par la vaccination et l’adoption des gestes barrières.

Appel à projet : DEPISTAGE ORGANISE DES CANCERS

L’Assurance Maladie participe aux programmes de dépistage organisés des cancers du sein (femmes de 50 à 74 ans), colorectal (hommes et femmes de 50 à 74 ans) et du col de l’utérus (femmes de 25 à 65 ans) en co finançant avec l’ARS,  les Centres Régionaux de Coordination et de Dépistages des Cancers (CRCDC) qui pilotent et coordonnent ces différents programmes. Elle assure également la prise en charge à 100 % les actes de dépistages réalisés. 
 

Vaccination contre la grippe saisonnière : une priorité pour les personnes à risque.

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a débuté ce 19 avril et se poursuivra jusqu’au 30 septembre 2022

La grippe saisonnière, très contagieuse, est souvent considérée à tort comme bénigne alors qu’elle cause chaque année à La Réunion des hospitalisations et des décès. 

Parce que le virus de la grippe évolue, il est indispensable de s'en protéger et de se faire vacciner tous les ans. La vaccination est recommandée notamment pour les personnes à risque de développer une forme grave : 

 

Le nouveau congé paternité en questions

Le  décret no 2021-574 du 10 mai 2021 instaure de nouvelles règles sur le congé paternité.

Une partie de celui-ci devient obligatoire : à compter du 1er juillet 2021, quatre jours consécutifs devront être posés immédiatement après le congé de naissance de trois jours.

Les 21 jours restants ne sont pas obligatoires et pourront être pris de manière fractionnée dans les six mois suivant la naissance.

 

Qui est concerné ?
Quelle est la durée du congé ?
Quel est le point de départ ?

Demandes d'indemnité inflation des cotisants agricoles : procédure

Le cotisant qui souhaite effectuer une demande ou réclamation sur l’indemnité inflation doit le faire en ligne sur « mesdroitssociaux.gouv.fr »  

1.    soit le portail accepte la demande et le paiement de l’indemnité inflation sera automatique (le cotisant n’a plus de démarche supplémentaire à effectuer). 
2.    soit le portail ne dispose pas des éléments pour traiter la demande et il oriente le cotisant vers le secteur cotisations agricoles de la CGSS en lui délivrant une attestation stipulant que le cotisant n'a pas reçu l'indemnité.

INDEX EGALITE PROFESSIONNELLE à LA CGSS de La Réunion

Le décret du 8 janvier 2019, issu de la loi "Avenir professionnel ", entend supprimer l'écart de rémunération estimé à 25% entre salaires masculins et féminins dans les entreprises (tous postes confondus) et lutter contre les violences sexuelles et les agissements sexistes au travail.

Il est fait obligation aux organismes d'au moins 50 salariés de publier chaque année des indicateurs relatifs aux écarts de rémunération et aux actions mises en œuvre pour les supprimer (article L. 1142-8 du Code du travail).