2015 a marqué une véritable avancée dans le dépistage du cancer colorectal avec la mise à disposition d’un nouveau test de dépistage “immunologique”, plus simple d’utilisation et plus performant.

Qu'est-ce qu'un cancer colorectal ?

Il se développe lentement sur les parois du côlon et du rectum, le plus souvent à partir de lésions nommées polypes, susceptibles d'évoluer et avec le temps de se transformer en cancer. La fréquence de ce type de cancer augmente rapidement après 50 ans.

Le dépistage organisé

Tous les deux ans, si vous avez entre 50 et 74 ans, vous recevez à votre domicile un courrier vous invitant à consulter votre médecin traitant au sujet du dépistage du cancer colorectal. Si votre médecin le juge utile, il vous remet le test de dépistage du cancer colorectal et vous explique comment l’utiliser.

Si le test est positif (4 % des cas), le médecin vous adresse à un gastroentérologue pour la réalisation d’une coloscopie permettant de confirmer ou infirmer la suspicion de lésion précancéreuse (environ 30 % des cas) ou cancéreuse (environ 8 % des cas).

Le test doit être répété tous les deux ans mais en cas de signes d’alerte entre deux tests, une consultation médicale est recommandée.

Le nouveau test